logo ALYTOUR TRAVEL

DEMANDE DE DEVIS

-> Choisissez le Continent et sélectionnez un Pays en cliquant sur ---

*(champ obligatoire)

Top
 

Tanzanie – Zanzibar

NATURE AFRICAINES & PLAGES DE SABLE BLANC

Tanzanie – Zanzibar

RÉSERVATION SUR DEVIS >

La Tanzanie est un pays d’Afrique de l’Est réputé pour ses vastes régions sauvages. Celles-ci comprennent les plaines du parc national du Serengeti, un safari habité par les « Big five » (éléphant, lion, léopard, buffle, rhinocéros) et le parc national du Kilimandjaro, abritant la montagne la plus haute d’Afrique. Au large se trouvent les îles tropicales de Zanzibar, aux influences arabes, et de Mafia, avec un parc marin accueillant requins-baleines et récifs coralliens.

  • Départ
    Aéroport Roissy-Charles de Gaulle > Zanzibar
  • Code vestimentaire
    Vêtements de sport décontractés et confortables, chaussures de randonnée, maillot de bain, chapeau, lunettes de soleil et veste légère.
  • Inclus
    Tanzanie – Zanzibar
    Vols aller et retour
    Transferts aéroport / hôtel
    Pension complète
    Taxes d’aéroport
    Demi-pension
    Bed & Breakfast
    Guide
  • Non inclus
    Assurances
    Boissons
    Frais de visa
1
Jour 1: Paris CDG > Zanzibar
Vol AF/KENYA AIRWAYS
2
Jour 2: Unguja Island – Stone Town
  • UNGUJA la cosmopolite
  • Zanzibar est réputée pour son architecture unique aux influences africaines, omanaises, européennes et indiennes et ses plages de sable blanc immaculé baignée par une eau cristalline d’un bleu éclatant.
  • L’architecture unique de la vieille ville de Zanzibar, classée patrimoine mondial de l’UNESCO, les vieilles maisons décrépites, les couleurs du marché, les senteurs des mille épices, la possibilité d’être au plus proche de la mer tout en comprenant l’histoire et la culture de Zanzibar.
  • L’UNESCO a financé de nombreux projets de restauration et de transformation de petits palais de l’époque omanaise. Ces bâtisses sont désormais transformées en hôtels de charme. Nous pouvons y séjourner pour revivre un peu l’époque de la splendeur de Zanzibar : Kisiwa House (11 chambres), Emerson Spices (10 chambres) ou encore la Maison des Epices (4 chambres).
  • ▲ Prise de contact avec agences locales dans la vieille ville Visite de Stone Town, la vieille ville de pierres, et découverte de toutes les merveilles architecturales de Zanzibar (le fort arabe, la cathédrale, les mosquées, les portes décorées, les ruelles, le harem du sultan, les bains etc...) visite du port. Observation des artisans qui fabriquent les bateaux. ▲ Les tortues géantes de Prison Island (Changuu)
  • Départ du port de Stone Town vers 10h en bateau à moteur. Déjeuner pique-nique sur un banc de sable puis excursion jusqu’à la plage de Prison Island pour pratiquer le snorkeling et observer les tortues géantes. Elles sont arrivées des Seychelles au XIXème siècle. Retour au port vers 16h.
  • Dhow Palace Hotel : un 4* sympa dans la vieille ville pour 279€ les trois nuits sans p’tit dej.
3
Jour 3: Unguja Island – Stone Town
  • UNGUJA la cosmopolite
  • Zanzibar est réputée pour son architecture unique aux influences africaines, omanaises, européennes et indiennes et ses plages de sable blanc immaculé baignée par une eau cristalline d’un bleu éclatant.
  • L’architecture unique de la vieille ville de Zanzibar, classée patrimoine mondial de l’UNESCO, les vieilles maisons décrépites, les couleurs du marché, les senteurs des mille épices, la possibilité d’être au plus proche de la mer tout en comprenant l’histoire et la culture de Zanzibar.
  • L’UNESCO a financé de nombreux projets de restauration et de transformation de petits palais de l’époque omanaise. Ces bâtisses sont désormais transformées en hôtels de charme. Nous pouvons y séjourner pour revivre un peu l’époque de la splendeur de Zanzibar : Kisiwa House (11 chambres), Emerson Spices (10 chambres) ou encore la Maison des Epices (4 chambres).
  • ▲ Prise de contact avec agences locales dans la vieille ville Visite de Stone Town, la vieille ville de pierres, et découverte de toutes les merveilles architecturales de Zanzibar (le fort arabe, la cathédrale, les mosquées, les portes décorées, les ruelles, le harem du sultan, les bains etc...) visite du port. Observation des artisans qui fabriquent les bateaux. ▲ Les tortues géantes de Prison Island (Changuu)
  • Départ du port de Stone Town vers 10h en bateau à moteur. Déjeuner pique-nique sur un banc de sable puis excursion jusqu’à la plage de Prison Island pour pratiquer le snorkeling et observer les tortues géantes. Elles sont arrivées des Seychelles au XIXème siècle. Retour au port vers 16h.
  • Dhow Palace Hotel : un 4* sympa dans la vieille ville pour 279€ les trois nuits sans p’tit dej.
4
Jour 4: Unguja Island – Stone Town
  • UNGUJA la cosmopolite
  • Zanzibar est réputée pour son architecture unique aux influences africaines, omanaises, européennes et indiennes et ses plages de sable blanc immaculé baignée par une eau cristalline d’un bleu éclatant.
  • L’architecture unique de la vieille ville de Zanzibar, classée patrimoine mondial de l’UNESCO, les vieilles maisons décrépites, les couleurs du marché, les senteurs des mille épices, la possibilité d’être au plus proche de la mer tout en comprenant l’histoire et la culture de Zanzibar.
  • L’UNESCO a financé de nombreux projets de restauration et de transformation de petits palais de l’époque omanaise. Ces bâtisses sont désormais transformées en hôtels de charme. Nous pouvons y séjourner pour revivre un peu l’époque de la splendeur de Zanzibar : Kisiwa House (11 chambres), Emerson Spices (10 chambres) ou encore la Maison des Epices (4 chambres).
  • ▲ Prise de contact avec agences locales dans la vieille ville Visite de Stone Town, la vieille ville de pierres, et découverte de toutes les merveilles architecturales de Zanzibar (le fort arabe, la cathédrale, les mosquées, les portes décorées, les ruelles, le harem du sultan, les bains etc...) visite du port. Observation des artisans qui fabriquent les bateaux. ▲ Les tortues géantes de Prison Island (Changuu)
  • Départ du port de Stone Town vers 10h en bateau à moteur. Déjeuner pique-nique sur un banc de sable puis excursion jusqu’à la plage de Prison Island pour pratiquer le snorkeling et observer les tortues géantes. Elles sont arrivées des Seychelles au XIXème siècle. Retour au port vers 16h.
  • Dhow Palace Hotel : un 4* sympa dans la vieille ville pour 279€ les trois nuits sans p’tit dej.
5
Jour 5: Le nord de Unguja – Nungwi
  • ▲ La grotte de Mangapwani sur la route de Nungwi
  • Le matin, nous pouvons visiter une ferme aux épices et un jardin botanique : découverte des épices, des plantes et des fruits. De nombreuses explications vous sont données par un jardinier. Déjeuner dans un restaurant traditionnel swahili puis visite de la grotte de Mangapwani où autrefois, les esclaves étaient embarqués (15 minutes).
  • Baignade sur la très belle plage de Mangapwani, l’une des rares plages de la côte Ouest. ▲ Village de Nungwi et son marché
  • Observation des méthodes traditionnelles de construction des boutres.
  • Warere Beach à Nungwy : un 4* super à Nungwy pour 452€ les trois nuits inclus p’tit dej.
  • Diamonds La Gemma dell'Est : All Inclusive à Nungwi : 720 € all inclusive pour 2 nuits. Emerald Hideaway of Nungwi : All Inclusive à Nungwi : 876 ½ pension pour 2 nuits.
  • Kendwa Rocks Hotel : All Inclusive à Nungwi : 222 € p’tit déj pour 2 nuits. The Z Hotel :
6
Jour 6: Le nord de Unguja – Nungwi
  • ▲ La grotte de Mangapwani sur la route de Nungwi
  • Le matin, nous pouvons visiter une ferme aux épices et un jardin botanique : découverte des épices, des plantes et des fruits. De nombreuses explications vous sont données par un jardinier. Déjeuner dans un restaurant traditionnel swahili puis visite de la grotte de Mangapwani où autrefois, les esclaves étaient embarqués (15 minutes).
  • Baignade sur la très belle plage de Mangapwani, l’une des rares plages de la côte Ouest. ▲ Village de Nungwi et son marché
  • Observation des méthodes traditionnelles de construction des boutres.
  • Warere Beach à Nungwy : un 4* super à Nungwy pour 452€ les trois nuits inclus p’tit dej.
  • Diamonds La Gemma dell'Est : All Inclusive à Nungwi : 720 € all inclusive pour 2 nuits. Emerald Hideaway of Nungwi : All Inclusive à Nungwi : 876 ½ pension pour 2 nuits.
  • Kendwa Rocks Hotel : All Inclusive à Nungwi : 222 € p’tit déj pour 2 nuits. The Z Hotel :
7
Jour 7: Le nord de Unguja – Nungwi
  • ▲ La grotte de Mangapwani sur la route de Nungwi
  • Le matin, nous pouvons visiter une ferme aux épices et un jardin botanique : découverte des épices, des plantes et des fruits. De nombreuses explications vous sont données par un jardinier. Déjeuner dans un restaurant traditionnel swahili puis visite de la grotte de Mangapwani où autrefois, les esclaves étaient embarqués (15 minutes).
  • Baignade sur la très belle plage de Mangapwani, l’une des rares plages de la côte Ouest. ▲ Village de Nungwi et son marché
  • Observation des méthodes traditionnelles de construction des boutres.
  • Warere Beach à Nungwy : un 4* super à Nungwy pour 452€ les trois nuits inclus p’tit dej.
  • Diamonds La Gemma dell'Est : All Inclusive à Nungwi : 720 € all inclusive pour 2 nuits. Emerald Hideaway of Nungwi : All Inclusive à Nungwi : 876 ½ pension pour 2 nuits.
  • Kendwa Rocks Hotel : All Inclusive à Nungwi : 222 € p’tit déj pour 2 nuits. The Z Hotel :
8
Jour 8: Le Sud-est de Unguja – Jambiani
  • Zanzibar, c’est aussi une nature sauvage, une faune et une flore magique que nous pouvons découvrir au départ de Jambiani, un gros village au sud de l’île, loin du tourisme de masse, à 1h de route de Stone Town. On y trouve quelques addresses sympas comme La Cachette des Colobes, Coco Beach et Casa Del Mar, des petites guest-houses de charme, dans une atmosphère paisible et un cadre délicieux. Attention : la grande amplitude des marées dans le sud est de Zanzibar rend impossible la baignade à marée basse. Casa Del Mar a une petite piscine cependant.
  • La vie à Jambiani est animée par de nombreux enfants. Les hommes sont presque tous pêcheurs, les femmes cultivent les algues.
  • ▲ Matemwe - l’îlot de Mnemba et son atoll: belle expérience snorkeling ! On peut se jeter du bateau dans une eau cristalline et d’un bleu éclatant. Mais attention l’îlot est privatisé par un resort 5* donc on ne peut pas accoster sur la plage….J’ai envoyé une demande web au &Beyond Mnemba Island au cas où www.andbeyond.com ▲ The Rock sur Michanwi Pingwe Beach Très beau et bon restaurant, surtout à marée haute. Mais les repas n'y sont pas donnés, c'est très touristique. Arrivée à pied à marée basse retour en bateau ou à la nage à marée haute !
  • ▲ La ferme des algues Découverte interactive d’une ferme d’algues à Paje, tout proche de Jambiani, gérée par une communauté de femmes. Explication des méthodes de culture, de récolte et de transformation des algues, le deuxième secteur économique de Zanzibar après le tourisme.
  • Nur Beach Resort à Jambiani : 204€ inclus p’tit dej les 2 nuits.
9
Jour 9: Le Sud-est de Unguja – Jambiani
  • Zanzibar, c’est aussi une nature sauvage, une faune et une flore magique que nous pouvons découvrir au départ de Jambiani, un gros village au sud de l’île, loin du tourisme de masse, à 1h de route de Stone Town. On y trouve quelques addresses sympas comme La Cachette des Colobes, Coco Beach et Casa Del Mar, des petites guest-houses de charme, dans une atmosphère paisible et un cadre délicieux. Attention : la grande amplitude des marées dans le sud est de Zanzibar rend impossible la baignade à marée basse. Casa Del Mar a une petite piscine cependant.
  • La vie à Jambiani est animée par de nombreux enfants. Les hommes sont presque tous pêcheurs, les femmes cultivent les algues.
  • ▲ Matemwe - l’îlot de Mnemba et son atoll: belle expérience snorkeling ! On peut se jeter du bateau dans une eau cristalline et d’un bleu éclatant. Mais attention l’îlot est privatisé par un resort 5* donc on ne peut pas accoster sur la plage….J’ai envoyé une demande web au &Beyond Mnemba Island au cas où www.andbeyond.com ▲ The Rock sur Michanwi Pingwe Beach Très beau et bon restaurant, surtout à marée haute. Mais les repas n'y sont pas donnés, c'est très touristique. Arrivée à pied à marée basse retour en bateau ou à la nage à marée haute !
  • ▲ La ferme des algues Découverte interactive d’une ferme d’algues à Paje, tout proche de Jambiani, gérée par une communauté de femmes. Explication des méthodes de culture, de récolte et de transformation des algues, le deuxième secteur économique de Zanzibar après le tourisme.
  • Nur Beach Resort à Jambiani : 204€ inclus p’tit dej les 2 nuits.
10
Jour 10: Jambiani > Stone Town
  • ▲ La forêt de Jozani A moins de 10 km de Jambiani, elle comprend deux parties : une forêt primaire et une forêt plantée. Découverte de la flore et de la faune (en particuliers les colobes à crête rouge, singes endémiques de Zanzibar, qui se laissent volontiers approcher.
  • ▲ Uzi Island et la forêt de Jozani: Zanzibar à l’état sauvage Un bout de terre sauvage au sud de Zanzibar. Uzi est une presqu'île à marée basse et une île à marée haute. L’eau courante et l’électricité n’y ont été installées qu’en 2009. Belle balade dans ce village isolé du développement et hors des sentiers battus touristiques. Approche en voiture, dernier kilomètre à pied dans la mangrove, visite guidée d’Uzi et rencontre avec les villageois. Déjeuner barbecue et départ en bateau (en fonction de l’horaire des marées, vous arriverez peut-être en bateau et repartirez en voiture). La journée complète de visite combine Uzi island avec la forêt de Jozani ou la ferme des algues à Jambini. Excursion avec guide francophone, voiture et bateau privés.
  • Tembo House Hotel: un 4* sympa dans la vieille ville pour 218€ la nuit avec p’tit dej.
11
Jour 11: Zanzibar > Selous
  • De Zanzibar à Selous avec Auric Air 8:00 départ Zanzibar 9:15 à Selous Prix de ce vol simple : 245$us x2 = 490$us si pris direct sur site coastal
 
  • Janvier et février sont une excellente solution pour aller dans le Selous, pour plusieurs raisons : Il y fait certes chaud (plus de 30 ° C) mais il n'y a personne dans le parc ! Les lodges sont quasi vides ...donc on peut éventuellement être surclassés ! On est seuls sur les pistes ...pas ou peu de moustiques...des prix que l'on peut discuter ...pas de pb pour l'aérien non plus ! ▲ Selous Serena Camp : 752$us x3 = 2256$us une « luxury tent » https://reservations.serenahotels.com Best Available Rate includes all taxes, Stieglers airstrip transfers to and from the lodge, full board accommodation , guided game walks, game drives, boat excursions & sun downer outings, teas & coffees, soft drinks, selection of fine wines, beers, spirits and laundry. Excludes park fees and flights to Selous Game Reserve.
 
  • ▲ Foxes Safari Camps Fly In: 3920 US$ - 2Pax - 3 Nights / 4 Days with 2 flights from Manyara airstrip to Selous, from Selous to Pemba, Game Drives , Walking Safari with a Ranger and Boat Safari together with all the Government Levies (park fees/concession fees). Dans le Selous, réveil à 6 h, rapide bol de thé ou de café, départ pour le gamedrive à 6:30 . Retour à 9:30 pour un solide petit déjeuner. Piscine ou observations à partir du mirador; Lunch à 13h + sieste car il fait très chaud. Et gamedrive de 15:30 à 18:30 . Dîner à 19:30 - 20 h
12
Jour 12: Réserve de Selous
  • La plus grande réserve animalière d’Afrique.
  • Il est évident qu'on est dans du safari plus "confidentiel" et donc un peu plus "haut de gamme" que ceux réalisés dans le nord de la Tanzanie.
  • La faible capacité d’hébergement et le coût du transport – en raison des distances – limitent le nombre de de touristes. Cette moindre fréquentation assure de fait une plus grande intimité et l’impression d’être seul au monde en territoire sauvage. Se déplacer en avion entre les réserves fait gagner du temps sur les safaris et limite la fatigue.
  • Les parcs du sud de la Tanzanie offrent également des expériences uniques par rapport aux parcs du nord, comme des safaris en bateau et à pied. Même en 4x4, l’expérience safari est encore plus forte car contrairement aux parcs du nord, il est possible de sortir des chemins balisés pour véritablement pister les animaux et s’en approcher au plus près.
  • Etendue sur 55 000 km², la réserve du Selous est la plus grande réserve animalière d’Afrique. Seule la partie nord est ouverte au safari photo.
  • Au sud de la rivière Rufiji qui traverse la réserve d’est en ouest, le territoire est réservé à la chasse. La rivière alimente un réseau de canaux, de lacs et de marécages qui forment l’un des systèmes écologiques les plus remarquables d’Afrique. La préservation de ses écosystèmes et la richesse de sa faune ont été reconnues par l’UNESCO, qui a inscrit la réserve du Selous au Patrimoine Mondial de l’Humanité.
  • Dans le Selous, la faune se concentre particulièrement dans la région des lacs et à proximité de la rivière Rufiji. Dans cette zone après les pluies, une végétation exubérante renaît chaque année autour de vastes lacs qui communiquent pour créer une immense zone de navigation qui permet de rejoindre la rivière Rufiji.
13
Jour 13: Réserve de Selous
  • La plus grande réserve animalière d’Afrique.
  • Il est évident qu'on est dans du safari plus "confidentiel" et donc un peu plus "haut de gamme" que ceux réalisés dans le nord de la Tanzanie.
  • La faible capacité d’hébergement et le coût du transport – en raison des distances – limitent le nombre de de touristes. Cette moindre fréquentation assure de fait une plus grande intimité et l’impression d’être seul au monde en territoire sauvage. Se déplacer en avion entre les réserves fait gagner du temps sur les safaris et limite la fatigue.
  • Les parcs du sud de la Tanzanie offrent également des expériences uniques par rapport aux parcs du nord, comme des safaris en bateau et à pied. Même en 4x4, l’expérience safari est encore plus forte car contrairement aux parcs du nord, il est possible de sortir des chemins balisés pour véritablement pister les animaux et s’en approcher au plus près.
  • Etendue sur 55 000 km², la réserve du Selous est la plus grande réserve animalière d’Afrique. Seule la partie nord est ouverte au safari photo.
  • Au sud de la rivière Rufiji qui traverse la réserve d’est en ouest, le territoire est réservé à la chasse. La rivière alimente un réseau de canaux, de lacs et de marécages qui forment l’un des systèmes écologiques les plus remarquables d’Afrique. La préservation de ses écosystèmes et la richesse de sa faune ont été reconnues par l’UNESCO, qui a inscrit la réserve du Selous au Patrimoine Mondial de l’Humanité.
  • Dans le Selous, la faune se concentre particulièrement dans la région des lacs et à proximité de la rivière Rufiji. Dans cette zone après les pluies, une végétation exubérante renaît chaque année autour de vastes lacs qui communiquent pour créer une immense zone de navigation qui permet de rejoindre la rivière Rufiji.
14
Jour 14: Selous > Dar Es Salam > Mafia Island
  • Mafia, la belle endormie intensément nature…pour oublier les secousses de la brousse !
  • De Selous à Dar avec Auric Air
  • 10:30 départ Selous
  • 11:30 à Dar Prix de ce vol simple : 195$us x2 = 390$us si pris direct sur site Auric Air
  • De Dar à Mafia avec Coastal
  • 15h00 départ Dar es Salaam
  • 15h30 à Mafia Prix de ce vol simple : 138$us x2 = 276$us si pris direct sur site coasteal L’appellation « Mafia » ne vient pas d’un quelconque passé dans le crime organisé, mais de l’influence des Perses. Mafia signifiant en arabe île et en kiswahili, l’un des dialectes parlé en Tanzanie, « sain ».
  • Cette appellation est conforme à ce que nous vivons ici : un rythme de vie paisible sur cette île. Après un petit survol des eaux bleues de l'Océan Indien, notre petit coucou s'approche de Mafia pour se poser en douceur à Kilondoni.
  • L'aéroport est minuscule, une petite bâtisse en bois où attendent une poignée de personnes. L'île est un petit monde à part, un retour aux temps bénis de Zanzibar il y a 15 ans avant que la grosse masse touristique ne s'empare du moindre m2 et ne construise à tout va. Ici, c'est encore le rythme peinard, la vie locale et la Nature non domestiquée.
15
Jour 15: Selous > Dar Es Salam > Mafia Island
  • Mafia, la belle endormie intensément nature…pour oublier les secousses de la brousse !
  • De Selous à Dar avec Auric Air
  • 10:30 départ Selous
  • 11:30 à Dar Prix de ce vol simple : 195$us x2 = 390$us si pris direct sur site Auric Air
  • De Dar à Mafia avec Coastal
  • 15h00 départ Dar es Salaam
  • 15h30 à Mafia Prix de ce vol simple : 138$us x2 = 276$us si pris direct sur site coasteal L’appellation « Mafia » ne vient pas d’un quelconque passé dans le crime organisé, mais de l’influence des Perses. Mafia signifiant en arabe île et en kiswahili, l’un des dialectes parlé en Tanzanie, « sain ».
  • Cette appellation est conforme à ce que nous vivons ici : un rythme de vie paisible sur cette île. Après un petit survol des eaux bleues de l'Océan Indien, notre petit coucou s'approche de Mafia pour se poser en douceur à Kilondoni.
  • L'aéroport est minuscule, une petite bâtisse en bois où attendent une poignée de personnes. L'île est un petit monde à part, un retour aux temps bénis de Zanzibar il y a 15 ans avant que la grosse masse touristique ne s'empare du moindre m2 et ne construise à tout va. Ici, c'est encore le rythme peinard, la vie locale et la Nature non domestiquée.
16
Jour 16: Mafia Island
  • De fin novembre à février, on peut aller faire de la plongée avec tuba avec les requins baleines, avec un taux de réussite de plus de 50% ! La sortie coûte 100$ par personne (rencontre ou non avec les requins et dans le cas où on ne les voit pas la seconde sortie est demi-tarif. Sans oublier d’ajouter 20$ par jour et par personne pour l’accès à la réserve marine de Mafia (Attention si l’hôtel est situé dans la réserve).
  • Le point fort de Mafia c'est bien sûr sa biodiversité et ses fonds marins. L'île a été dotée par le gouvernement tanzanien d'un parc national marin en 1995 afin de préserver les fonds coralliens, la végétation, les mangroves et les bancs de sable comme les forêts qui sont sur les îlots.
  • L'ile principale, Mafia, s'étale sur 48 km environ de longueur sur 17 km au point le plus large. Plusieurs petites îles se trouvent au large au sud et à l'Ouest de Mafia. Mafia est un peu la Zanzibar du siècle dernier. Seule une petite piste de sable aménagée permet l’atterrissage des appareils à hélices de Coastal.
  • Ici, nous sommes loin du tumulte et de l’animation de l’aéroport de Zanzibar. Une piste sablonneuse et très accidentée confirme cette impression. Mafia est une île authentique où le tourisme n’est pas encore développé. ▲ Sortie requin baleine : une exclusivité à vivre sur
  • Mafia Island
  • Sortie requin baleine : 100$us/p = 200$us = 170 €
  • ▲ Mafia Marine Park : Snorkeling dans la baie de Chole Island à la rencontre des requins baleines
  • Une petite heure est nécessaire pour atteindre le village d’Utende, porte d’entrée dans le Marine Park. Un droit d’accès de 20 USD/j est requis. Le panorama est superbe avec de gros rochers découpés plantés dans l'eau, bonne visibilité, eau super bonne, et des poissons tropicaux par milliers ! On peut faire le tour de l’île à la palme. Le Mafia Marine Park offre de nombreuses possibilités et il est possible de plonger tous les jours sans avoir à retourner deux fois au même endroit.
  • Equipés de palmes, masques et tubas, nous explorons le parc marin de Chole Bay (connu de tous les grands plongeurs mondiaux), qui nous fascine par la beauté extraordinaire de ses récifs coralliens protégés. La baie, protégée par les îles de Juani et de Chole, nous révèle chaque jour des fonds aux reliefs étonnants. L’oeil averti, notre guide Juma nous mène à la rencontre de poissons-licornes, poissons-perroquets, poissons-chirurgiens, poissons-anges, langoustes et énormes anémones. Une explosion de couleurs, un envoûtant spectacle en 3D grandeur nature !
  • Nous nous laissons totalement séduire par l’île de Chole, située au coeur du parc marin. Seules quelques ruines coloniales témoignent du passé de l’île. Nous marchons à travers cocoteraies, bananeraies et forêts de manguiers parsemées de baobabs jusqu’au chantier de fabrication des dhows. Les charpentiers-pêcheurs y construisent encore les boutres traditionnels avec des outils et techniques séculaires.
  • Nous croisons quelques vélos (le seul véhicule motorisé de l’île est le side-car ambulance), et l’étonnement laisse immédiatement place à une hospitalité souriante : « -Jambo ! (bonjour) - Mambo ? (comment va la vie ?) - Poa poa ! (ça va, cool) »
  • ▲ Séjour à proximité du village d’Utende qui fait face à l’île de Chobe
  • Nous savourons la vie tranquille du village d’Utende sous les rayons dorés de la fin de journée. Les habitants nous accueillent dans une simplicité teintée d’humour et de gentillesse. Nous traversons la petite baie pour nous rendre en face, sur l’île de Chole. L’excursion vaut le détour. Seules quelques cabanes construites dans les arbres constituent l’unique hôtel de l’île. Pour le reste, nous découvrons un petit village très authentique peuplé de pêcheurs zanzibarites.
  • Les hôtels possibles :
  • ● Le Pole Pole Lodge, voisin du Kinasi Lodge et accessible en quelques minutes à pied par la plage, est constitué de 7 bungalows en bois au style local et face à la baie de Chole. Ce petit lodge est un petit bijou plein de charme pour vivre une retraite paisible et tout oublier. Les chambres sont spacieuses et décorées avec élégance. Accueil chaleureux de la charmante Robyn et de tout son staff. Ce petit éco-lodge niché à flanc de colline entre le village d’Utende et Chole Bay nous donne la sensation d’être arrivés au bout du monde. Avec leurs toits de makuti, leurs murs recouverts de palmes tressées, leurs planchers de bois sombre, les 7 jolis cottages sur pilotis offrent une atmosphère 100% naturelle, rustique mais élégante. L’ambiance est décontractée et conviviale. Spécialités swahilis exquises servies dans le restaurant ouvert sur la plage. Là encore, ce n’est pas un hôtel de plage. Presque absente à marée basse, la plage est caractérisée par la présence de mangrove dont les branches et les racines donnent l’impression de polluer le sable blanc. A marée haute, les arbustes qui pointent à la surface des eaux cristallines constituent en revanche un décor magnifique.
  • ● Le Mafia Island Lodge, l’hôtel le plus ancien de l’île, et proche des deux lodges précédents, est totalement différent. Ici, pas de bungalows individuels en bois disséminés dans un jardin tropical. Un grand bâtiment tout en longueur construit dans les années 70 abrite des chambres simples et sans charme sur un immense terrain dépourvu de toute végétation. L’avantage du Mafia Island Lodge est juste la présence de son club de plongée intégré et de la plage de sable fin beaucoup plus accueillante que celle des lodges précédents.
  • ● Chole Mjini: énorme dans les arbres 1081€ les trois nuits du 10/02 au 13/02 ALL INCLUSIVE
  • ▲ Cap à l’ouest vers la bourgade de Kilindoni, proche de l’aéroport
  • La Jeep dévore la piste vers la bourgade de Kilindoni, qui compte 10 000 habitants (l’île ne compte que 40 000 habitants et seulement une douzaine de villages, sans eau courante ni électricité). Nous croisons quelques vélos et mobylettes : les voitures sont encore très rares à Mafia…
  • Nous nous laissons immédiatement séduire par le Butiama Beach, posé le long de l’une des immenses plages sauvages et inexploitées de la côte ouest, au milieu des cocotiers. Maura l’Italienne et son mari Moez, natif de Mafia, les propriétaires, sont des hôtes pleins d’attention. Ici, les couleurs sont éclatantes et rafraîchissantes : les 14 chambres réparties dans 10 cottages aux murs turquoise déclinent chacune un code couleur différent, sur les jolis kikoys utilisés en paréos, jetés de lits et rideaux, et sur les petits accessoires déco pleins de charme. La vaste terrasse privée est une véritable pièce à vivre ouverte sur l’océan, avec salon et hamac. Depuis l’hôtel, il est aussi possible de visiter à pieds Kilindoni, la ville de Mafia, accessible par la plage en quelques minutes.
17
Jour 17: Mafia Island
  • De fin novembre à février, on peut aller faire de la plongée avec tuba avec les requins baleines, avec un taux de réussite de plus de 50% ! La sortie coûte 100$ par personne (rencontre ou non avec les requins et dans le cas où on ne les voit pas la seconde sortie est demi-tarif. Sans oublier d’ajouter 20$ par jour et par personne pour l’accès à la réserve marine de Mafia (Attention si l’hôtel est situé dans la réserve).
  • Le point fort de Mafia c'est bien sûr sa biodiversité et ses fonds marins. L'île a été dotée par le gouvernement tanzanien d'un parc national marin en 1995 afin de préserver les fonds coralliens, la végétation, les mangroves et les bancs de sable comme les forêts qui sont sur les îlots.
  • L'ile principale, Mafia, s'étale sur 48 km environ de longueur sur 17 km au point le plus large. Plusieurs petites îles se trouvent au large au sud et à l'Ouest de Mafia. Mafia est un peu la Zanzibar du siècle dernier. Seule une petite piste de sable aménagée permet l’atterrissage des appareils à hélices de Coastal.
  • Ici, nous sommes loin du tumulte et de l’animation de l’aéroport de Zanzibar. Une piste sablonneuse et très accidentée confirme cette impression. Mafia est une île authentique où le tourisme n’est pas encore développé. ▲ Sortie requin baleine : une exclusivité à vivre sur
  • Mafia Island
  • Sortie requin baleine : 100$us/p = 200$us = 170 €
  • ▲ Mafia Marine Park : Snorkeling dans la baie de Chole Island à la rencontre des requins baleines
  • Une petite heure est nécessaire pour atteindre le village d’Utende, porte d’entrée dans le Marine Park. Un droit d’accès de 20 USD/j est requis. Le panorama est superbe avec de gros rochers découpés plantés dans l'eau, bonne visibilité, eau super bonne, et des poissons tropicaux par milliers ! On peut faire le tour de l’île à la palme. Le Mafia Marine Park offre de nombreuses possibilités et il est possible de plonger tous les jours sans avoir à retourner deux fois au même endroit.
  • Equipés de palmes, masques et tubas, nous explorons le parc marin de Chole Bay (connu de tous les grands plongeurs mondiaux), qui nous fascine par la beauté extraordinaire de ses récifs coralliens protégés. La baie, protégée par les îles de Juani et de Chole, nous révèle chaque jour des fonds aux reliefs étonnants. L’oeil averti, notre guide Juma nous mène à la rencontre de poissons-licornes, poissons-perroquets, poissons-chirurgiens, poissons-anges, langoustes et énormes anémones. Une explosion de couleurs, un envoûtant spectacle en 3D grandeur nature !
  • Nous nous laissons totalement séduire par l’île de Chole, située au coeur du parc marin. Seules quelques ruines coloniales témoignent du passé de l’île. Nous marchons à travers cocoteraies, bananeraies et forêts de manguiers parsemées de baobabs jusqu’au chantier de fabrication des dhows. Les charpentiers-pêcheurs y construisent encore les boutres traditionnels avec des outils et techniques séculaires.
  • Nous croisons quelques vélos (le seul véhicule motorisé de l’île est le side-car ambulance), et l’étonnement laisse immédiatement place à une hospitalité souriante : « -Jambo ! (bonjour) - Mambo ? (comment va la vie ?) - Poa poa ! (ça va, cool) »
  • ▲ Séjour à proximité du village d’Utende qui fait face à l’île de Chobe
  • Nous savourons la vie tranquille du village d’Utende sous les rayons dorés de la fin de journée. Les habitants nous accueillent dans une simplicité teintée d’humour et de gentillesse. Nous traversons la petite baie pour nous rendre en face, sur l’île de Chole. L’excursion vaut le détour. Seules quelques cabanes construites dans les arbres constituent l’unique hôtel de l’île. Pour le reste, nous découvrons un petit village très authentique peuplé de pêcheurs zanzibarites.
  • Les hôtels possibles :
  • ● Le Pole Pole Lodge, voisin du Kinasi Lodge et accessible en quelques minutes à pied par la plage, est constitué de 7 bungalows en bois au style local et face à la baie de Chole. Ce petit lodge est un petit bijou plein de charme pour vivre une retraite paisible et tout oublier. Les chambres sont spacieuses et décorées avec élégance. Accueil chaleureux de la charmante Robyn et de tout son staff. Ce petit éco-lodge niché à flanc de colline entre le village d’Utende et Chole Bay nous donne la sensation d’être arrivés au bout du monde. Avec leurs toits de makuti, leurs murs recouverts de palmes tressées, leurs planchers de bois sombre, les 7 jolis cottages sur pilotis offrent une atmosphère 100% naturelle, rustique mais élégante. L’ambiance est décontractée et conviviale. Spécialités swahilis exquises servies dans le restaurant ouvert sur la plage. Là encore, ce n’est pas un hôtel de plage. Presque absente à marée basse, la plage est caractérisée par la présence de mangrove dont les branches et les racines donnent l’impression de polluer le sable blanc. A marée haute, les arbustes qui pointent à la surface des eaux cristallines constituent en revanche un décor magnifique.
  • ● Le Mafia Island Lodge, l’hôtel le plus ancien de l’île, et proche des deux lodges précédents, est totalement différent. Ici, pas de bungalows individuels en bois disséminés dans un jardin tropical. Un grand bâtiment tout en longueur construit dans les années 70 abrite des chambres simples et sans charme sur un immense terrain dépourvu de toute végétation. L’avantage du Mafia Island Lodge est juste la présence de son club de plongée intégré et de la plage de sable fin beaucoup plus accueillante que celle des lodges précédents.
  • ● Chole Mjini: énorme dans les arbres 1081€ les trois nuits du 10/02 au 13/02 ALL INCLUSIVE
  • ▲ Cap à l’ouest vers la bourgade de Kilindoni, proche de l’aéroport
  • La Jeep dévore la piste vers la bourgade de Kilindoni, qui compte 10 000 habitants (l’île ne compte que 40 000 habitants et seulement une douzaine de villages, sans eau courante ni électricité). Nous croisons quelques vélos et mobylettes : les voitures sont encore très rares à Mafia…
  • Nous nous laissons immédiatement séduire par le Butiama Beach, posé le long de l’une des immenses plages sauvages et inexploitées de la côte ouest, au milieu des cocotiers. Maura l’Italienne et son mari Moez, natif de Mafia, les propriétaires, sont des hôtes pleins d’attention. Ici, les couleurs sont éclatantes et rafraîchissantes : les 14 chambres réparties dans 10 cottages aux murs turquoise déclinent chacune un code couleur différent, sur les jolis kikoys utilisés en paréos, jetés de lits et rideaux, et sur les petits accessoires déco pleins de charme. La vaste terrasse privée est une véritable pièce à vivre ouverte sur l’océan, avec salon et hamac. Depuis l’hôtel, il est aussi possible de visiter à pieds Kilindoni, la ville de Mafia, accessible par la plage en quelques minutes.
18
Jour 18: Mafia Island > Dar Es Salam
  • De Mafia à Dar es Salaam
  • 12:45 départ Mafia Flight CQ122
  • 13:15 arrivée Dar es Salaam Prix de ce vol simple : 138$us x2 = 276$us
  • Hôtels possibles :
  • 1- Harbourview Suites: 402€ pour 4 nuits, p’tit déj included
  • 2-Zakinn Zanzibar Hotel : 168€ les 4 nuits
  • 3- Golden Tulip Dar Es Salaam City Center Hotel : 400 € pour 4 nuits, p’tit déj included
19
Jour 19: Dar Es Salam
Journée libre
20
Jour 20: Dar Es Salam
Journée libre
21
Jour 21: Dar Es Salam > Paris CDG
  • Vol AF/KENYA AIRWAYS Dar Es Salam  – NAIROBI
  • Vol AF/KENYA AIRWAYS Nairobi – Paris CDG  J+1

LA CARTE

Tanzanie & Zanzibar

  • INCLUS: - Vols internationaux / transfert / déplacements - Repas et hébergements - Activités….
  • NON INCLUS : - Visas/ assurances/pourboires/ boissons pas mentionnés dans le parcours.

Le climat de la Tanzanie

  • Tropical le long de la côte, le climat est plus tempéré sur les hauts plateaux du centre. Les températures moyennes annuelles oscillent entre 10° et 30°. La Tanzanie connaît deux saisons pluvieuses, une grande saison des pluies de début mars à début mai, puis une petite, de début novembre à mi-décembre, où les précipitations sont moins abondantes. La grande saison sèche s'étend quant à elle de mai à octobre, la petite saison sèche allant de janvier à mars.
  • Les précipitations sont abondantes (750 à 2 000 mm par an) le long de la côte, dans le sud-est ainsi que dans les forêts tropicales bordant le lac Victoria et le lac Tanganyika. Elles sont beaucoup plus faibles au centre, avec 100 à 500 mm de pluie par an.

Le climat de Zanzibar

  • L'archipel de Zanzibar est soumis à un climat équatorial caractérisé par deux saisons des pluies : la plus importante (masika) se déroule de mars à fin mai et la plus petite (vuli) de mi-octobre à décembre. Entre les deux s'installe une saison sèche principalement de juin à octobre. Le mois de février est le plus chaud et celui d'août le plus frais. Les îles étant trop proches de l'équateur, elles ne sont pas soumises au passage des cyclones.

Histoire de la Tanzanie

  • La Tanzanie, en forme longue la République unie de Tanzanie ou la République-Unie de Tanzanie, en swahili Tanzania et Jamhuri ya Muungano wa Tanzania, en anglais Tanzania et The United Republic of Tanzania, est un pays d'Afrique de l'Est situé en bordure de l'océan Indien, dans la partie tropicale de l'Hémisphère sud. Il est entouré au nord par le Kenya et l'Ouganda, à l'ouest par le Rwanda, le Burundi et la République démocratique du Congo, au sud-ouest par la Zambie et le Malawi et au sud par le Mozambique. Le pays couvre 945 087 km2 et compte plus de 51 millions d'habitants en 2015, essentiellement bantous. Sa capitale est Dodoma, située dans l'intérieur des terres, mais le principal pôle économique est l'ancienne capitale Dar es Salam, située sur la côte. Les langues officielles sont le swahili et l'anglais mais l'arabe est aussi parlé notamment dans les îles de Zanzibar et Pemba.
  • La Tanzanie actuelle est née de l'union du Tanganyika et de Zanzibar le 26 avril 1964, peu de temps après leur indépendance respective vis-à-vis du Royaume-Uni. Elle est membre du Commonwealth depuis fin 1961 et des Nations unies depuis le 14 décembre 1961.
 

Histoire de Zanzibar

  • Zanzibar, en swahili Funguvisiwa ya Zanzibar, est un archipel de l'océan Indien situé en face des côtes tanzaniennes, formé de trois îles principales (Unguja, Pemba et Mafia) et de plusieurs autres petites îles.
  • Les îles d'Unguja et de Pemba forment depuis plusieurs siècles une entité tour à tour indépendante (sultanat de Zanzibar et État de Zanzibar), colonisée par le Royaume-Uni (protectorat de Zanzibar) ou incorporée à la Tanzanie (Gouvernement révolutionnaire de Zanzibar). L'île de Mafia a quant à elle toujours été intégrée à la Tanzanie continentale (Afrique orientale allemande, territoire sous mandat de Tanganyika et État de Tanganyika).